Archives et bibliothèques

Les archives historiques des différentes institutions d’assistance de Bruxelles, conservées à leur siège respectif sous l’Ancien Régime, furent regroupées à la période française par la nouvelle administration des Hospices et Secours. Elles se trouvent depuis 1935 à la rue Haute, au siège central du CPAS. Les fonds produits par les Hospices au XIXe siècle sont également en partie accessibles au public. Ces documents permettent de reconstituer en premier lieu l’histoire de ces institutions charitables mais ils fournissent également des informations extrêmement précieuses pour l’histoire bruxelloise en général. Il faut enfin mentionner différents fonds annexes, dont les archives des Hospices et de la Bienfaisance des anciennes communes de Haren, Laeken et Neder-Over-Heembeek, ou de certains donateurs.


Inventaires disponibles en ligne : voir la notice explicative

Pour l’Ancien Régime, les archives des institutions sont réparties entre deux fonds principaux (outre les cartes et plans inventoriés séparément) :

B = Archives de la Bienfaisance – avant 1795, regroupe les fonds des tables des pauvres et des fondations charitables

H = Archives des Hospices – avant 1795, regroupe les fonds des établissements d’hébergement et de soins.

Inventaires complémentaires :

1. Suprême Charité, par P. Bonenfant

3. Enfants Trouvés et Abandonnés, par C. Dickstein-Bernard, dont la série de registres de procès-verbaux remonte à 1685

5. Sainte-Gudule, Pauvres malades, par P. Bonenfant

8. Hôpital Saint-Jean, par P. Bonenfant

9. Léproserie et hôpital Saint-Pierre, par P. Bonenfant

10. Hôpital Saint-Jacques d’Overmolen, par C. Dickstein-Bernard

Pour l’administration des Hospices et Secours (1796-1925), devenue la CAP (1925-1977) et aujourd’hui le CPAS (1977- ), pour le moment seuls les inventaires de la direction sont accessibles :

C (Conseil des Hospices et Secours)

C détail des n° 271 à 737

Affaires Générales